Good&Food a été créé par Anja Kümmerlein en 2016 afin de mieux servir le marché alimentaire européen avec de délicieux produits sains qui font plaisir.

Luc Bonfond qui était pendant 30 ans au service du développement des produits chez un de plus grand Retail en Belgique et responsable pour la qualité en tant qu’ingénieur biochimiste, a complété le management début 2019.

Une équipe de plusieurs collaborateurs s’occupe avec enthousiasme et plaisir de nos fournisseurs et clients.

Les produits que nous aimons sont principalement biologiques et sans additifs – avec une grande expertise dans les produits bio et sans allergènes.

+32(0)2 5 800 130
info@goodandfood.be

Blog

HomeGood & FoodLes effets du sel sur votre santé

Les effets du sel sur votre santé

Nous savons tous que le sel est très utilisé en cuisine car il rehausse la saveur d’un plat mais combien de personnes connaissent la quantité de sel qu’il faut consommer par jour pour que ses effets ne soient pas néfastes ?
Il est important d’avoir une idée et d’être mis en garde que le sel est consommé en trop grande quantité de nos jours.
Saviez-vous que notre consommation de sel est nettement supérieure à celle recommandée. Le Belge consomme en moyenne 10,5g de sel par jour, alors que l’OMS préconise comme dose journalière 5g et ce afin de pouvoir répondre à nos besoins physiologiques.

C’est affolant de ce dire qu’on ingurgite tant de sel au cours d’une journée. Et d’après le docteur en biologie et spécialiste du sel, Pierre Meneton, dans son ouvrage « Le sel, un tueur caché », il nous dit que 90% de l’apport journalier est issu de produits transformés que nous ingérons, des plats préparés et surtout le pain pour le Belge. Il faut savoir que le sel de par son coût très bas et du fait qu’il rehausse le goût des aliments est utilisé partout par l’industrie agroalimentaire. Ce qui nous amène à faire plus attention à ce que nous mangeons et surtout à privilégier les produits frais et non transformés. Les 10% restant proviennent du sel que l’on ajoute à table ou lorsque l’on cuisine.

Mais qu’est-ce que le sel?

Le sel est composé de chlorure de sodium. Un gramme est constitué de 600mg de chlore et de 400mg de sodium. Or, le sodium est utile à l’organisme car il permet aux cellules de communiquer entre elles mais aussi il aide à maintenir leur niveau d’hydratation. Toutefois, il augmente également l’hypertension artérielle.

De plus, saviez-vous que ce n’est pas un goût inné comme l’est le sucre. Son appétence s’acquière avec le temps. Plus vous donnez du sel jeune plus en grandissant on en consommera. Nous sommes d’ailleurs les seuls êtres vivants à consommer du sel ajouté or qu’il est naturellement présent dans les produits naturels.

Le sel est souvent utilisé pour son pouvoir conservant qui permet de garder les aliments plus longtemps.

Une autre chose à savoir sur le sel c’est qu’il est un marqueur de qualité. Souvent, plus il y a de sel dans un aliment, plus sa qualité est moindre. Le sel est un des 4 éléments de la composante négative utilisé dans le calcul du Nutri-Score. Un produit riche en sel aura donc beaucoup de difficulté à recevoir la lettre A ou B dans le calcul du Nutri-Score.

Les effets du sel

Passons à présent aux effets d’une surconsommation de sel qui sont nombreux.

L’excès de sel est nocif tout d’abord car il provoque l’hypertension artérielle mais aussi des problèmes cardiovasculaires tels que l’hypertrophie du ventricule gauche.

Une trop grande quantité de sel consommé peut également provoquer de la rétention d’eau qui provoque des gonflements et augmente le risque de cellulite.

Cela peut également mener plus facilement à la formation de calculs rénaux et potentiellement apporter un cancer de l’estomac.

Le sel entre en relation avec d’autres maladies telle que l’ostéoporose. En fait, si vous consommez du sel cela favorise l’élimination du calcium dans les urines. Or, qui dit quantité moindre de calcium dit ostéoporose.

Comment en réduire sa consommation ?

  • Éviter de resaler : le mieux c’est de ne pas amener la salière à table
  • Remplacer le sel par d’autres assaisonnements tels que les épices, les herbes aromatiques
  • Limiter sa consommation de produits préparés et transformés mais aussi le pain, les charcuteries et fromages.
  • Lire attentivement les étiquettes